Conseils et avis sur le portage salarial en ligne

portage salarial

Depuis son avènement, le portage fait de nombreux adeptes. D’où, les multiples témoignages publiés en ligne. Besoin d’en savoir davantage ? Besoin de conseils ? Explorez le contenu des paragraphes suivants.

Appréciations de travailleurs portés

De nombreux travailleurs apprécient leur statut de porté. Ils profitent des avantages offerts par ce mode de fonctionnement. D’après eux, ils assurent un travail qui correspond à leurs choix de carrière, à leur profil, à leurs expériences et à leur parcours. Ils ont affronté de multiples blocages pour atteindre leur objectif professionnel, mais en avançant, ils ont réussi à s’en sortir. Ainsi, pour vous aider à prendre une décision sur votre changement de vie, ci-après un aperçu des appréciations de professionnels ou portage salarial avis.

D’après les professionnels portés, il leur permet de gagner en liberté. Il les aide à organiser plus facilement leur emploi du temps. Il les allège en le déchargeant des obligations sociales. Grâce à lui, il est plus facile de passer du statut de travailleur indépendant à celui d’entreprise affirme un ancien porté. Selon ce dernier, le plus important est de développer son travail.

Cette solution constitue un moyen de lancer sa carrière tout en restant à l’abri des risques. Un professionnel qui possède une expérience de deux ans témoigne à ce propos. Il a réussi à créer une activité pérenne. Après la lecture de ces appréciations, vous êtes tenté par ce système ? Vous devez suivre quelques conseils afin de mener à bien vos projets.

Se renseigner sur les métiers concernés

Même si le portage salarial englobe plusieurs activités, il exclut certains métiers. Il s’adresse essentiellement aux professionnels qui proposent des services intellectuels appartenant à la catégorie des conseils, de la formation et de l’expertise ou audit. Ainsi, si vous voulez changer de statut, vous devez choisir parmi eux.

Concrètement, les prestataires de service dans le domaine tertiaire sont les plus nombreux à choisir ce système. Ils travaillent dans le marketing et la communication, le management, les ressources humaines, l’informatique, l’internet ou la finance. Si vous exercez un de ces métiers ou si vous avez des compétences qui y sont liées, vous pouvez devenir porté. Vous êtes formateurs en santé au travail ou coach en gestion d’entreprise, par exemple ? Cette solution peut vous convenir.

Attention, les personnes qui exercent une profession règlementée et qui appartiennent à un ordre ne peuvent pas être portés. Il s’agit de celles qui travaillent dans le monde juridique, médical et comptable. Ainsi, le portage est interdit aux commissaires aux comptes, aux experts comptables, aux notaires ou aux médecins. D’après le Code du travail, à son article L.7231, d’autres catégories de travailleurs sont incompatibles avec ce dispositif. Parmi elles comptent les professionnels qui offrent des services à la personne (assistant social, garde d’enfant, assistant pour handicapé).

Franchir le pas et devenir travailleur porté

Votre métier est compatible avec ce système ? Vous pouvez sauter le pas et avancer dans vos projets. Pour cela, vous devez commencer par choisir une entreprise capable de vous porter en posant quelques critères.

Elle doit faire partie d’un syndicat : un point important si elle veut garantir la sécurité de ses collaborateurs. Certes, les syndicats adoptent des modes de fonctionnement différents, mais ils possèdent un objectif commun. Ils sécurisent les acteurs de leur secteur d’intervention. Une entreprise de portage syndiquée s’engage à se conformer aux règlementations imposées par son syndicat. L’expérience est le second critère à privilégier. Il s’agit du gage de votre réussite si vous êtes au début de votre carrière. Une entreprise qui travaille depuis plusieurs années dans le portage maitrise son métier.

La solidité financière est un autre point à ne pas négliger lors du choix du prestataire de tutelle. Vous devez vous référer à l’évolution de son chiffre d’affaires et à sa trésorerie. Vous devez vous assurer qu’elle dispose d’une garantie fiable. Enfin, vous ne devez pas oublier de vous renseigner sur la qualité de ses prestations. Pour cela, consultez des références. Une fois votre entreprise sélectionnée, vous pouvez lancer votre activité.

Lancer sa première affaire

Selon la définition de portage salarial, l’entreprise qui vous porte s’occupe de l’aspect administratif, financier et juridique de votre activité. Il vous appartient de prendre en charge les démarches commerciales. Ainsi, vous devez trouver vous-même vos missions et la stratégie la plus adaptée pour garder vos clients.

En haut de la liste des conseils pour bien lancer votre première affaire figure la négociation des tarifs. Un calcul précis s’impose étant donné que la moitié des honoraires obtenus reviennent souvent à l’entreprise de portage. La préparation d’un argument solide constitue le second conseil à prendre en compte. Si vous voulez vendre un service, vous devez être capable de convaincre vos clients. Autrement dit, vous avez besoin d’une présentation qui le met en valeur afin qu’il se démarque des offres concurrentes. Chacun de vos discours doit être bien étudié au préalable. Se placer comme porteur d’affaires : il s’agit du troisième conseil dont vous pouvez avoir besoin. Vous avez des soucis et n’êtes pas capable d’assurer une mission ? Contactez un autre professionnel pour la réaliser.

Lorsque vous démarrez votre activité, vous pouvez réclamer la prise en charge des frais de mission (repas et/ou kilométrique). Si votre client accepte cette condition, préservez précieusement les pièces qui justifient vos dépenses. Ils vous sont utiles au moment de l’établissement de vos factures. Enfin, la mutualisation des charges est indispensable. Pour cela, vous pouvez négocier avec d’autres portés de votre entreprise de tutelle.


Les vertus et propriétés des pierres semi-précieuses
A qui faire appel pour gérer votre couverture assurance ?