Ce qu’il faut savoir avant de souscrire un contrat d’assurance vie

Assurance vie

Un placement financier tant apprécié par bon nombre de Français, l’assurance vie est un type de placement accessible à tous les épargnants, en implique aux mineurs. Voici pour vous ce qu’il faut savoir avant d’en adopter pour n’importe quel projet en tête.

Une définition simple : une assurance vie

L’assurance vie n’est autre qu’un placement financier permettant au souscripteur de capitaliser de l’argent dans le but de le transférer à un bénéficiaire quand survient une circonstance liée à l’assuré : sa survie ou son décès. Ce produit d’épargne autorise au souscripteur de recevoir des profits sur son contrat au rythme du capital placé. En cas de vie du signataire, il reste le titulaire bénéficiaire des fonds et libre de récupérer les intérêts ainsi que le capital. Si, par malheur, le souscripteur est décédé, le contrat d’assurance vie sera interrompu et les intérêts et le capital seront cédés aux conjoints, enfants, parents, frères, etc. L’assurance vie est utilisée actuellement comme un contrat d’assurance vie pour capitaliser de l’argent en profitant des prérogatives de fisc de l’assurance vie réunies avec ceux liés à la passation du patrimoine. Enfin, les contrats d’assurance vie sont ouverts dans le but de prévoir sa retraite, se réaliser un fond à terme ou préparer un projet immobilier. Pour en savoir plus, suivez ce lien.

 Une assurance vie : avec quels supports d’investissement ?

 Il y a deux supports d’investissement dans un contrat d’assurance vie : les fonds en euros qui peuvent vous proposer une garantie en capital et puis les unités de compte (UC) qui ne sont pas en mesure d’offrir de garantie sur le capital.

 Les fonds en euros

Il s’agit d’un support sans risque qui admet une garantie en capital fournie par l’assureur. De ce fait, il est impossible que le souscripteur perde d’argent sur ce genre de fonds. Tous les ans, les intérêts sont payés sur le contrat à chaque fin d’année. De plus, les intérêts obtenus par le souscripteur sont définitivement établis (effet de cliquet). La productivité du fonds en euros se constitue d’un taux minimum technique de garanti et des participations aux gains.

 Les unités de compte

L’unité de compte (UC) indique un support d’investissement avec un contrat d’assurance vie qui ne donne pas de caution en capital. Le souscripteur est libre d’investir dans diverses classes d’actifs via les unités de comptes comme les actions et les obligations ainsi que l’immobilier. Une unité de compte risque de n’avoir aucun profit en cas d’affaiblissement des marchés financiers, en effet, cela engendre une moins-value ou perte d’une partie de fonds investis pour le souscripteur.

 Une souscription d’assurance vie, comment ça marche ?

 À noter que le contrat d’assurance vie ne possède pas de durée légale. Concrètement, il est conseillé de fixer clairement une durée bien définie qui peut être maintenue par la suite par tacite reconduction jusqu’au signalement d’une clôture faite par vous. En outre, vous avez également la possibilité d’adopter pour une durée viagère suivant les contrats. En fait, il existe trois sortes de contrats d’assurance vie avec lesquels vous pouvez vous investir, à savoir :

– La prime initiale

 Elle coïncide au versement fait à partir de la souscription au contrat d’assurance vie. Celui-ci peut être émis par virement, chèque ou prélèvement automatique en fonction des compagnies d’assurance vie.

– Les versements supplémentaires libres : vous pouvez placer de l’argent à chaque fois que vous en voulez.

– Les versements supplémentaires programmés : un versement dans votre contrat assurance vie qui peut être annuel, semestriel, trimestriel ou mensuel afin d’investir sur votre meilleur contrat d’assurance vie. C’est à vous de plafonner la somme à verser et le versement est prélevé automatiquement sur votre compte par l’assureur. À noter que dans les versements complémentaires, il n’y a aucune obligation. De ce fait, le souscripteur est libre de ne pas verser qu’une seule prime, c’est-à-dire le versement initial.

Assurance vie : avantages et inconvénients

Pratiquement, le vrai avantage du contrat d’assurance vie est son gain élevé. Certainement, cela dépend dans quel genre de fonds, investissez-vous. Si les supports en euros ont donné à peu près 1,10 % en 2020, les unités de compte ont souvent un rapport de rendement supérieur, qui change en fonction des transactions et des secteurs concernés. Cependant, dans tous les cas, ces deux rapports sont constamment plus élevés que ceux d’autre placement financier. Aujourd’hui, le principal désavantage de l’assurance vie touche le taux de rentabilité. Particulièrement celui de fonds en euros, qui est en baisse depuis ces derniers temps. En 2019, par exemple, le taux est de 1,46 % et seulement de 1,10 % en 2020, contre 2,80 % en 2013. Les fonds en euros sont devenus de moins en moins profitables pour les assurés. Une autre faiblesse de l’assurance vie concerne les frais de gestion. De ce fait, pour connaitre ce que redonne une assurance vie précisément, il faut prendre le temps à bien voir les frais de gestion. En fait, ces frais sont conçus par la gestion réalisée par un organisme assureur. Certains frais d’entrée, d’arbitrage ou de retrait, etc. Il est primordial de prendre ces frais au sérieux afin d’adopter pour le bon organisme assureur.

Opter pour le style scandinave pour votre décoration intérieure
Dommage ouvrage particulier : comment ça fonctionne en cas de sinistre ?