Assurer son scooter à prix pas cher en ligne

Assurance scooter
Le phénomène du scooter n’a eu de cesse de prendre de l’ampleur, tellement ce véhicule simplifie le quotidien des gens. Ce moyen de déplacement permet de venir facilement à bout des embouteillages. Néanmoins, comme tout véhicule motorisé, ces deux-roues doivent être assurés, sinon le conducteur risque d’être sanctionné en cas de contrôle par les forces de l’ordre. L’assurance se présente tel un mal nécessaire qui, d’un côté coûte de l’argent et, de l’autre, protège le scootériste en cas d’incident. Les sanctions relatives au manquement à cette obligation s’avèrent lourdes puisque les amendes peuvent atteindre les 3 750 €. En plus de cette peine pécuniaire, le scootériste risque la suspension, voire l’annulation de son permis de conduire. Les personnes qui ne veulent pas trop dépenser ou qui manquent de moyens, peuvent souscrire la garantie de base qu’est la responsabilité civile. Cette police prend en charge l’indemnisation des dommages corporels et matériels subis par un tiers, lorsque la responsabilité du conducteur est engagée. D’autres formules plus complètes, avec garanties plus importantes, sont aussi suggérées par les diverses compagnies, mais leur coût est relativement élevé. Or, contracter une assurance scooter pas cher est possible en choisissant bien la formule qui répond à ses besoins. Certains critères ont des impacts sur la hausse ou la baisse de la cotisation à s’acquitter.

Quels sont les éléments qui font varier le coût d’une assurance pour ces deux-roues ?

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans le calcul de la prime que le scootériste doit payer. Ces éléments ont une influence sur le montant à s’acquitter.

  • Le type du deux-roues est le premier critère à évaluer. Un engin équipé d’un moteur puissant est cher à assurer par rapport à un modèle plus léger.
  • L’âge du scootériste a un impact sur le montant de la prime. Les risques que représentent les jeunes conducteurs inexpérimentés poussent les assureurs à augmenter la somme qui leur est demandée.
  • Les événements antérieurs et le passé du conducteur ont également une incidence sur le coût de l’assurance. Une surprime est souvent appliquée lorsque la compagnie estime que l’adhérent représente un risque.

La fréquence d’utilisation du deux-roues permet au propriétaire de bien choisir la garantie à souscrire. Une assurance au kilomètre est une option envisageable lorsque l’appareil ne bouge qu’occasionnellement. Dans tous les cas, les différents niveaux d’assurance disponibles en ligne, comme sur www.assuranceendirect.com, permettent à tous les propriétaires de trouver la bonne garantie pour leur scooter.

Assurance des différents types de scooter

D’une manière générale, les scooters peuvent être classés en quatre types. Les plus légers qui sont les modèles 50 cm3 sont souvent conduits par les jeunes à partir de 14 ans qui possèdent un permis AM. Au moins, l’assurance au tiers doit être souscrite pour que les dommages matériels et corporels puissent être pris en charge. Cependant, l’assurance scooter 50 cm3 ne se limite pas à la responsabilité civile puisque l’intéressé est libre d’opter pour des garanties supplémentaires. Ces contrats offrent plus de couverture, mais leur coût est relativement élevé par rapport à la base.
Le principe reste le même en matière d’assurance pour les scooters 125 cm3. La garantie au tiers peut être souscrite, tout comme la formule tous risques. Ce type de deux-roues convient aux personnes âgées de 16 ans et plus, qui possèdent un permis A ou A1. À la rigueur, le permis B daté d’au moins 2 ans est accepté lorsque le titulaire a effectué 7 heures de pratique.
Les scooters à trois roues nécessitent également d’être assurés pour pouvoir circuler librement. Les polices convenant aux deux-roues 50 cc et 125 cc peuvent être souscrites pour ce type de véhicule. Les conditions de conduite, au sujet des permis, sont aussi identiques.
Au même titre que les deux-roues classiques sus évoqués, les scooters électriques ont besoin d’être assurés pour pouvoir rouler sur la voie publique. Ces véhicules ne marchent pas avec du carburant fossile mais plutôt avec une batterie à charge électrique, et ne libèrent aucune particule nocive pour l’homme ni pour son environnement. Le propriétaire est libre dans le choix de sa souscription, soit opter uniquement pour la responsabilité civile, soit choisir des garanties plus complètes avec l’assurance tous risques.

Les catégories d’assurance pour scooter

L’évaluation de la cherté d’une souscription dépend des besoins et des moyens des propriétaires des deux-roues. Dans tous les cas, les garanties peuvent être classées en deux grands groupes, à savoir la formule tous risques et l’assurance au tiers.
L’assurance au tiers est la base obligatoire que la loi impose à tous les scootéristes. Cette formule comporte essentiellement la garantie civile qui couvre les dommages matériels et corporels dont les tiers sont victimes. À cette police peuvent s’ajouter des options qui sont facultatives.
La formule tous risques est bénéfique dans la mesure où elle permet d’être mieux protégé. Cependant, cette souscription ne convient pas aux personnes à la recherche d’une assurance scooter pas cher puisque la prime à payer est beaucoup plus élevée. Les garanties incluses dans cette formule dépendent généralement de l’assureur. Dans la plupart des cas, elle comprend, entre autres, la garantie :

  • dégradation comme le bris de glace ;
  • incendie ;
  • vol.

Comment trouver une assurance pas chère en ligne ?

Compte tenu de la pluralité des offres et des assureurs qui proposent différentes formules en ligne, trouver le contrat au meilleur rapport qualité-prix n’est pas toujours évident. La façon la plus judicieuse d’y arriver est de passer par les sites comparateurs. Tout le monde peut se connecter sur ces plateformes et lancer le processus de comparaison, le service fourni est gratuit. Ces outils faciles à utiliser affichent la liste des compagnies et des formules qui répondent le mieux aux critères de comparaison. À partir delà, l’intéressé peut demander des devis gratuits auprès des différentes compagnies avant de choisir la souscription la moins chère. L’adhésion n’a lieu que si seulement l’intéressé signe un contrat en bonne et due forme. Les devis n’engagent aucunement la responsabilité des usagers.


Louer un vélo pour se balader à Nice
Où s’assurer après un retrait de permis ?