Comment perdre du poids en faisant son jogging

Le jogging est une des meilleures méthodes pour perdre du poids, mais également un excellent moyen pour gagner de la masse corporelle graisseuse et musculaire. La course a pied a tendance à augmenter l’appétit. Aussi, pour perdre du poids en faisant son jogging, il faut respecter une certaine hygiène alimentaire et varier les allures lors des séances.

Poids : le dilemme ventral

Faire fondre une graisse accumulée dans les parties ventres réclame des efforts supplémentaires au jogging.  Le gainage  est particulièrement efficace pour aplanir son ventre. Voici des erreurs à ne pas commettre lors de ce travail pour retrouver un ventre plat. 3 actions sont  à privilégier, des abdominaux, un jogging de 2km pour brûler des calories, et adopter un régime sain pour un équilibre beauté/minceur idéal. Il faut aussi éviter un gainer improvisé tels le film alimentaire qui risque d’irriter les zones concernées.

Avec un travail méthodique, perdre du ventre deviendra un plaisir et les effets ne tarderont pas à se faire remarquer.  Et pour perdre du poids de manière générale, il convient de ne pas trop se focaliser sur le ventre, car ce dernier peut subir quelques ballonnements lors des séances de sport. Ces efforts peuvent être annihilés par un régime alimentaire incontrôlé. Tant que l’individu concerné continue de préférer des plats riches en graisse aux types légers, les résultats tarderont à arriver.

Méthodes de course recommandés

Pour obtenir des résultats rapidement, il est conseillé de faire deux séances de jogging par semaine, suivi d’un décrassage le lendemain d’une des séances. Faire du jogging pour améliorer son indice de masse corporelle implique de respecter un rythme soutenu lors des courses. Les joggeurs habitués pratiquent entre 1h à 2h de course à pied, deux à fois par semaine. Durant ces séances, ils varient les allures pour pratiquer vitesse, foulée et course de trot. Voici comment répartir ses allures :

  • Au trot

Dans une séance de 1h de jogging, le trot représente 50 à 80 % de la séance. Cette allure semblable à celui d’un coureur de 10 000 mètre est alternée avec des foulées quelques centaines de mètres sont suffisantes.

  • Vitesse : avantage, cela secoue les parties graisseuses du corps, en l’occurrence, les abdominaux, les cuisses, ou les bras.
  • Marche

Si vous débutez, partez du principe qu’il faut augmenter les performances de façon régulière, n’hésitez pas à faire de la marche rapide et quelques centaines de mètres de trot pour compléter.

Au bout de deux séances, on s’habitue aux effets du jogging..

Laisser un commentaire sur cette article de presse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.