Journée mondiale du sommeil: le 16 mars, dormez sur vos deux oreilles!

Dormir est votre passe-temps favori? L’heure du coucher est celle que vous préférez? Impossible d’être efficace et productif sans vos 8 heures quotidiennes de sommeil? Sortir du lit s’apparente pour vous à un calvaire? Ou peut-être, au contraire, considérez-vous que le fait de dormir comme du temps perdu? Quel que soit votre profil, sachez que ce vendredi 16 mars 2018 se déroulera la 18ème journée mondiale du sommeil. L’occasion de faire le point sur la qualité de nos nuits. Journée mondiale du sommeil: le 16 mars, dormez sur vos deux oreilles!

NewPharma a souhaité en savoir davantage sur le déroulement de nos nuits. 2.300 Belges ont pour ce faire été interrogés. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats ont de quoi nous alarmer…

Le Belge ne dort pas assez

54% des Belges sondés estiment globalement ne pas dormir suffisamment en regard de leurs besoins. 36% déclarent que cela dépend des jours, alors que les 10% restants s’avouent satisfaits de la qualité de leur sommeil.

31% des sondés passent moins de 5 heures à dormir, 66% dorment entre 5 et 9 heures alors que 3% restent au lit plus de 9 heures!

Aussi incroyable que cela puisse paraître, seuls 4% des Belges pensent ne pas avoir de problème de sommeil. 36% estiment souffrir de troubles du sommeil quotidiennement. Pour 21% des sondés, ces problèmes se manifestent plus de 20 nuits par mois. 11% font face à des troubles du sommeil moins de 5 nuits par mois alors que pour les 29% restants, ceux-ci surgissent entre 5 et 19 nuits par mois.

Lorsqu’il s’agit de cerner les causes de ces troubles du sommeil, la moitié souligne des soucis d’ordre psychologique ou psychique (stress, migraine, anxiété, etc.). Les maux de dos, de dents, les picotements dans les jambes et apparentés sont identifiés comme responsables dans 14% des cas. Une mauvaise hygiène de vie (alimentation trop lourde, activités stimulantes avant le coucher, etc.) est mise en cause dans 11% des cas, alors que l’environnement est pointé du doigt à hauteur de 6% (ronflements, bruits extérieurs, mauvaise literie, etc.).

Le bon moment pour prendre les choses en main

Peut-être l’ignorez-vous, mais nous passons plus d’un tiers de notre vie à dormir plus ou moins confortablement lové dans notre lit. Et la literie a une incidence bien plus importante que nous semblons l’imaginer. Et si nous pensions à notre bien-être et profitions de cette journée mondiale du sommeil pour acheter le matelas à mémoire de forme dont nous avions toujours rêvé?

Laisser un commentaire sur cette article de presse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.