Critiquer une entreprise sur Internet, ça peut vous coûter cher

De plus en plus, les internautes ont la possibilité de publier en ligne des commentaires critiques sur les entreprises avec lesquelles ils ont été en contact. Des sites permettent de partager ses opinions sur les biens et services obtenus d’entreprises de toutes sortes. Des sites procurent la possibilité de partager ses évaluations des services offerts par des professionnels tels les médecins ou les dentistes.
Depuis quelques temps, certaines entreprises choisissent d’intenter des recours judiciaires contre des consommateurs qui ont rédigé et mis en ligne des commentaires critiques sur elles. Ces démarches s’ajoutent à celles qu’il est toujours possible de faire auprès des sites qui diffusent des avis de consommateurs afin de les inciter à retirer les avis trop critiques.

Dernièrement de nombreuses entreprises ont recours à la justice pour nettoyer leur image.

Ainsi une société de décoration, vendant du mobilier et des articles de style ancien, a vu son client condamner à lui verser une somme pour le moins astronomique, 17 000 euros et 1700 euros de frais de procédures. Le client mécontent, a laissé des avis critique sur la société, sur des forums, sur le site et un peu partout sur internet.
Celui ci déclarant: “Faites moi un procès vous allez voir !”
Eh bien il a vu les juges lui ont signifié, qu’ils étaient là pour juger ces propos sur le net et NON pas sur sur le litige de sa commande.
Coût 18700 € ça fait mal !
Les plaignants ont plaidé une perte de chiffres d’affaire importante, le juge jugeant que l’accusé (le client) pouvait faire usage de son droit de rétractation, cela lui ayant été indiqué, n’avait pas à porter préjudice à cette société. La société n’a d’ailleurs pas traînée pour réclamer son dû, dès que le jugement a été signifié, un huissier a été mandaté pour recevoir son dû…

Un autre exemple, récemment, le tribunal de grande instance de Bordeaux a condamné une blogueuse, qui tenait un blogue intitulé ….(pour ne pas être poursuivi nous tairons le nom), pour une critique d’un restaurant du Cap Ferret. La société s’insurgeait contre un billet de blogue intitulé ….(pour ne pas être poursuivi nous ne citerons pas le titre) suivi du nom de l’établissement.

Encore une fois la justice leur a donné raison:
La condamnation est tombée le 30 juin: 1500 euros à titre de provision sur dommages et intérêts et 1000 euros de frais de procédures.

Laisser un commentaire sur cette article de presse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.