Crédit: les jeunes sont les plus sujets au surendettement

Un crédit hypothécaire par ci, un prêt auto par là, rajoutons à cela un ou deux prêts personnels, sans oublier l’une ou l’autre carte de crédit et, sans même avoir eu le temps de vous en apercevoir, voilà que la terrible spirale du surendettement vous guette! Reste qu’en matière de surendettement, toutes les tranches d’âge ne semblent pas être logées à la même enseigne. Apprenons-en davantage. 

 

Le surendettement en pratique

Crédit: les jeunes sont les plus sujets au surendettementDans la vie, rien ou presque n’est gratuit. Envie de vous offrir le dernier smartphone à la mode? Vous souhaitez troquer votre vieille voiture pour une neuve? Vous avez grand besoin de prendre des vacances au soleil? Et pourquoi ne pas enchaîner avec quelques jours à la montagne? Et que dire de vos enfants devenus grands, qui souhaitent tous deux intégrer l’université?

Reste qu’il est impossible de vous offrir toutes ces choses… sans argent. Et pour obtenir cet argent, il convient de travailler. Néanmoins, certains biens, malgré un salaire plus que confortable, demeurent parfois inaccessibles. C’est par exemple le cas des maisons et appartements, ou encore des voitures. Il est en effet impossible pour la majorité d’entre-nous de s’offrir un bien immobilier ou une voiture flambant neuve sans en passer par la case crédit.

Reste que, comme nous le savons tous, “emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent”. Si souscrire un ou plusieurs crédit(s) est aujourd’hui devenu la norme, attention toutefois à ne pas tomber dans les travers de cette pratique pouvant parfois s’avérer risquée. En d’autres termes, attention à ne pas basculer en situation de surendettement.

Rappelons-le, nous parlons de surendettement dès lors qu’un consommateur ou un ménage n’est plus en mesure d’honorer ses dettes en regard de ses rentrées d’argent.

Surendettement: les jeunes davantage concernés

La Banque nationale de Belgique (BNB) nous apprend qu’en matière de surendettement, nous ne sommes apparemment pas tous égaux, le critère de l’âge ayant une forte incidence sur les différents chiffres.

Et en la matière, ce sont les jeunes qui semblent les plus touchés. Par jeunes, entendons les 18-34 ans. Le surendettement concernerait en réalité 10% d’entre-eux contre un peu moins de 8% des 35-44 ans, 6% des 45-54 ans, près de 4% des 55-64 ans et moins de 2% des plus de 64 ans.

La raison ou plutôt les raisons? Avançons en premier lieu un rapport au crédit faussé, de nombreux jeunes ne maîtrisant pas forcément la notion même de crédit. Une faible et mauvaise connaissance financière est également à invoquer, alors même que ces derniers se trouvent bien souvent en situation précaire, ou du moins peu stable.

Heureusement, il est différentes échappatoires au surendettement. Citons à ce titre le regroupement de crédit.

Laisser un commentaire sur cette article de presse